Etude d’un nouveau modèle de Leadership pour un monde difficile: le leadership emphatique

Inspirer aujourd’hui pour avancer vers demain en faisant appels aux racines de notre humanité.

Cet article a pour ambition de proposer un nouveau modèle de leadership, qui je le crois répond aux problèmes de notre présent et nous aidera à nous préparer aux problèmes de demain.


NB: les différentes références et notes de bas de page sont disponibles dans la version PDF du document, accessible en fin de post.


Mais avant tout, tâchons de clarifier l’acception que nous avons du terme “leadership” et de ce qu’est un “leader” en général.


La racine étymologique du mot leader vient de l’Indo-européen “leith” qui signifie : "passer au-delà d’un seuil/ d’un obstacle et laisser derrière tout ce qui peut empêcher ce franchissement”.


Une définition que l’on peut donner à ce termer peut être celle-ci : “les leaders sont ceux qui savent quoi faire quand personne d’autre ne sait ce qu’il faut faire”.


Peut-on considérer que cette phrase suggère avant tout que le leader prend des décisions même lorsque cela ne paraît pas évident ou clair? Et dans le monde d’aujourd’hui, il est très facile de voir en quoi cela est si important! Dans quel monde vivons-nous ma bonne dame! Mais d’ailleurs ce monde il ressemble à quoi? Comment décririez-vous le monde actuel? L’armée américaine s’est posée la question dans les années 90. En effet, dans les années 1990, à la fin de la guerre froide, l'armée américaine a commencé à réfléchir à un cadre, une matrice, qui les aiderait à comprendre comment le monde changera à l’avenir. D'un monde bipolarisé, ils étaient maintenant confrontés à une scène internationale multi polarisée et à de nouveaux acteurs.


La matrice qu'ils ont finalement trouvée était celle-ci: le monde de cette époque était V.U.C.A., à savoir Volatile, Incertain, Complexe et Ambigu. Cette matrice a été utilisée de façon excessivement utile et efficace dans le cadre du modèle du “Leadership adaptatif” qui, face à ces nouveaux défis, la préparé une réponse à cette nouvelle description du monde post-Guerre froide: Vision, Compréhension, Clarté, Agilité.


Malheureusement, le monde tel qu’il a évolué aujourd’hui n’a pas répondu de cette manière à la situation de VUCA dans laquelle nous vivons au cours des dernières décennies.

Malheureusement, le monde tel qu’il a évolué aujourd’hui n’a pas répondu de cette manière à la situation de VUCA dans laquelle nous vivons au cours des dernières décennies.

Finalement, le monde dans lequel nous vivons est plus réel:

Rigide / Exclusif / Apathique / Logique


Rigide alors que nous essayons de plus en plus de limiter les mouvements et les échanges. Nous sommes perdus dans le labyrinthe de la complexité et nous ne développons pas une vision claire pour montrer la voie aux gens. Il nous manque des histoires claires pour inspirer et aider les gens à aller de l’avant. Face à d'importants changements sociaux, économiques et culturels, nous avons essayé de renforcer le contrôle de tout, que ce soit dans nos organisations (les emplois liés aux opérations de contrôle sont de plus en plus nombreux) ou dans nos communautés/pays. Cette rigidité s’apprécie également dans notre façon de penser, où nous manquons parfois d’empathie et voyons le monde uniquement au travers de nos idées, de nos convictions. Nous faisons des raccourcis qui accordent la réalité à ce que l’on pense et non l’inverse.

Exclusif: en réaction à la mondialisation, nous sommes de plus en plus incités à rester avec les nôtres. Le modèle de diversité des dernières décennies a creusé le fossé entre les communautés et la peur du changement nous a incités à nous en tenir à ceux qui nous ressemblent.

Le monde dans lequel nous vivons encourage nos préjugés et nos biais : les réseaux sociaux créent des algorithmes qui accroissent le biais de confirmation et la réduction du contenu de l’information ainsi que la rapidité de diffusion des messages facilite la limitation sur des cadres psychologiques qui encouragent notre tendance naturelle aux préjugés.

Apathique: l'environnement de travail pousse à plus de productivité, à plus de concurrence, à tel point qu'en 2013, selon un sondage Gallup, plus de 75% des travailleurs dans le monde (25 millions de personnes interrogées dans plus de 189 pays) ont déclaré ils allaient travailler non pas pour des raisons de motivation, de bonheur ou d'émotions positives, mais parce qu'ils devaient être payés tous les mois.

Logique: les machines sont de plus en plus présentes dans nos effectifs. Si, pendant un certain temps, nous pensions pouvoir résoudre beaucoup de problèmes grâce à la technologie, les problèmes viennent maintenant de la technologie. À un point tel que les humains, nous perdons la partie. Amazon licencie maintenant des personnes sans contrôle humain, des cabinets d'avocats utilisent l'IA pour les affaires de divorce… Les données sont le nouvel or et, à travers l'analyse des données, nous visons à comprendre les besoins et la nature de l’homme.


C'est ce que le monde est devenu jusqu'à tout récemment.


Face à cela, il nous faut donc quelqu’un pour nous aider à passer les obstacles et à laisser de côté ce qui nous encombre.


Et il nous faut également proposer une réponse à ce monde R.E.A.L.

La réponse est la suivante, face à ce qui est REAL, soyons REEL aussi:

  • Et, grâce à cela, Rétablissons la clarté et la confiance: en travaillant sur nos communications, nous comprenons qu’il n’est pas facile de communiquer, même si cela semble naturel. Aidez vos employés à améliorer leur façon de communiquer en tant qu'êtres humains en se rappelant que communiquer signifie partager davantage que des données et des informations.

  • Créons un Ensemble: comme je le disais plus tôt, le modèle de diversité enseigné jusqu’à récemment a échoué. Pourquoi? Parce qu’il a souligné les différences pour l’améliorer sans s’aider mutuellement, nous nous rappelons qu’au-delà de nos couleurs de peau, de nos religions, de nos origines, nous sommes avant tout des êtres humains: nous partageons les mêmes peurs, les mêmes rêves et que tout ce que nous avons développé Les âges pour résoudre ces peurs et nourrir ces rêves sont des produits de notre environnement. En favorisant nos points communs les plus communs, nous pourrons ensuite découvrir comment nos différences peuvent nous enrichir.

Ce que l’on appelle “l’intelligence collective” à savoir la capacité à travailler ensemble, au-delà de nos différences… non, grâce à nos différences qui complètent notre vision du monde, nous serons plus en mesure d’éviter de tomber dans les pièges de certaines situations qui encouragent nos instincts les plus basiques.

  • Portons l’Attention sur notre lieu de travail: attention à nous-mêmes, à nos émotions et aux émotions des autres. Soyons attentifs au fait que, sur le lieu de travail, nous sommes des êtres humains et, à une époque où les machines prenaient le pouvoir, être en mesure de favoriser ce qui nous rend humains et créatifs, nos émotions, est une ressource très importante pour nos organisations.

  • Enfin, soyons Logiques: nous ne pouvons pas arrêter le monde dans sa course et souhaiter le retour du bon vieux temps. Les temps changent. Nous pouvons soit attendre les conséquences, soit anticiper et sortir du brouillard des multiples probabilités du Futures et commencer à créer le futur que nous voulons en agissant.

Et petit à petit, nous arrivons à comprendre l’importance de ce modèle du Leadership empathique.

******

Leadership pourquoi? parce que face à l’instabilité, au changement, à la nécessité de voir clair, d’avoir une vision et de se focaliser sur ce qui importe, avoir un guide, un meneur qui montre la direction permet de limiter les risques de chaos insurmontable et permet à nos communautés d’avancer de façon organisée et