Covid-19 en entreprise: votre entreprise est-elle vaccinée contre le risque?

Depuis un an maintenant, le monde se débat dans une pandémie mondiale qui, au-delà de l’élément purement sanitaire de la crise et de la crise économique associée, a généré des crises additionnelles: désinformations, complotisme, défiance.

Soutenez nos idées:

En fin d’année 2020, plusieurs vaccins ont été autorisés par les autorités sanitaires de différents Etats, permettant ainsi le début des campagnes d’inoculations de part le monde. A un rythme lent certes mais n’omettons pas de remarquer que la vaccination démarre juste un an après la découverte de la maladie, ce qui représente sans aucun doute un succès majeur de la science médicale!


Pendant ce temps, la pandémie a posé des problèmes concrets aux entreprises: maintien des emplois, du chiffre d’affaires, réorganisation, respect des gestes barrières, continuité de l’activité… Si l’on aurait pu penser que nous avions maintenant une approche efficace du problème alors que la lumière arrive au bout du tunnel grâce à la vaccination, celle-ci arrive avec ses propres défis. Il convient donc de faire le point sur le sujet pour aider nos organisations à agir efficacement pour leurs équipes. Au-delà de l’intérêt direct, il y a également la prise en considération du rôle que jouent les organisations, et notamment les entreprises dans la société en général.


Rappelons tout d’abord que, en fonction des réglementations, les possibilités de rendre obligatoires ou pas la vaccination change. Mais, au final, quel que soit le régime juridique en vigueur, les entreprises s’organiseront dans le cadre de la loi.

Donc l’important est peut-être ailleurs. Car, l’autre facteur à considérer c’est l’acceptation, par la population, de la vaccination. Et, à l’inverse, le taux de rejet et de friction de la population à l’encontre de la vaccination.


Dès lors, en tant que manager, en tant que leader, les dirigeants et responsables d’entreprise se doivent d’anticiper et de ne pas seulement attendre les instructions des institutions publiques pour s’organiser. Car de la gestion de la problématique en interne dépendra la capacité de l’entreprise à prendre les devants et à sortir de la crise rapidement et efficacement.


*****


Cela fait donc un an que nous sommes dans ce contexte pandémique. Un contexte marqué par une importante et persistante incertitude et un changement profond et prolongé de nos modes de vie. En ce début d’année 2021, il est donc fort possible que, au sein des entreprises, il devienne plus difficile de maintenir l’engagement des équipes au respect des gestes barrières ainsi que l’attention aux messages de prévention.


A cela vient donc s’ajouter le débat sur les vaccins. Un débat important dans certaines communautés. En France, par exemple, moins de 50% de la population envisage de se faire vacciner. Ce qui risque d’impacter fortement la durée de la crise, le vaccin fonctionnant sur la base d’une immunité collective devant atteindre près de 70% selon les scientifiques.


Le défi sera donc, dans le respect de la réglementation, de trouver le moyen de générer la confiance au sein de ses équipes pour s’assurer que l’organisation, le pays et le monde dans son ensemble, sera en mesure de rapidement sortir de cette crise qui, pour le moment, s’inscrit dans la durée.


Car soyons clairs:

  • Si vous travaillez dans le secteur du tourisme: tant que le virus fait rage, les touristes ne voyageront pas en nombre suffisant,

  • Si vous travaillez dans le secteur du service ou le commerce en général: vos capacités d’accueil resteront limitées, vos services contraints par les mesures barrières…

  • Si vous travaillez dans les secteurs d’infrastructure: la commande publique ne pourra retrouver son niveau d’investissement habituel si les mesures d’aide se poursuivent pour soutenir le contexte pandémique de l’économie,

  • En tant qu’individu: retrouver une certaine mobilité et une facilité à vivre au quotidien ne viendra que si la pandémie est vaincue…

Et la liste est ainsi longue.


En tant que leader, comment donc procéder alors que la stratégie de vaccination publique démarre? Au-delà d’un seul focus sur le vaccin, le guide ci-dessous vous aidera également à absorber de façon habituelle toute problématique sociale similaire.


1. Informez-vous

Saviez-vous que, en général, l’entreprise est considérée comme une source fiable d’information? Les dirigeants d’entreprise ont donc un rôle majeur pour aider à diffuser des informations fiables et vérifiées à leurs équipes.

Mais avant d’en arriver là, il convient tout d’abord pour le leader d’avoir l’information, de s’assurer de sa fiabilité et d’être capable de l’expliquer à la lumière du contexte de l’entreprise.


Car, une chose est sûre avec la situation que nous vivons en ce moment: sa complexité est telle que l’on ne peut se contenter d’informations partielles, limitées, non vérifiées, au risque de générer des problématiques durables au sein de l’organisation.


Donc la première des choses est, en tant que leader (dirigeant, manager…), de s’informer régulièrement de l’état de la crise:

1. En prenant contact avec les autorités locales (autorités sanitaires, services en charge du travail, organisations syndicales…) pour obtenir: des informations claires et adaptées au contexte de l’entreprise, savoir quel est le cadre juridique pour la gestion de la pandémie, de la vaccination…

2. En suivant les différents médias professionnels pour obtenir: un état général de la situation et une compréhension claire de la situation globale et de sa complexité

3. En suivant les différents indicateurs économiques généraux et de votre secteur

En fonction de votre agenda, n’hésitez pas à répartir ce travail de veille au sein de vos équipes. Mais tâchez de faire en sorte que cette information soit structurée et soit exploitable en interne. N’hésitez pas à faire appel à des services professionnels d’analyse et de synthèse de l’information pour vous aider dans ce travail.


Enfin, n’oubliez pas également de vous tenir informé de l’information qui circule en interne (moral des équipes, niveau de stress, niveau d’engagement, de confiance…) et de faire en sorte d’identifier, le cas échéant, toute information non vérifiée ou fausse.


2. Informez vos équipes

Une fois que vous avez mis en place votre système de veille, ne le gardez pas pour vous! Il convient de mettre en place, en interne, un système de diffusion de l’information. Assurez-vous que la masse d’information récupérée soit:

  • Synthétique: plutôt que de partager des articles les uns après les autres, prenez le temps d’une synthèse de vos lectures pour en tirer l’essentiel, sans tomber dans les titres accrocheurs!

  • Clairement présentée: tous vos employés ne sont pas des spécialistes sur les questions médicales, de santé publique, d’économie… Tâchez d’adapter le message sans en dénaturer le contenu.

  • Accessible à tous: assurez-vous que l’information circule et qu’elle est disponible à tous les niveaux de l’entreprise. D’une newsletter envoyée sur tous les Emails à une publication sur un panneau d’affichage dans l’espace de détente jusqu’à un point hebdomadaire réalisé par les chefs de service… En matière de communication, n’hésitez pas à innover et bien vous assurer que les outils utilisés permettent une vraie accessibilité.

  • Adaptée au contexte de l’entreprise: n’hésitez donc pas à y intégrer des analyses concrètes sous formes de notes additionnelles (analyse de votre marché, témoignages de clients ou partenaires en lien avec l’information partagée ou votre propre avis sur la question. En tant que leader, vos équipes souhaitent certainement savoir ce que vous en pensez).

Là encore, il peut-être utile d’avoir une ou plusieurs personnes en charge de ce travail. Cela représente une mobilisation certaine de la main d’oeuvre mais ce sera ensuite un gain réel sur la capacité de l’entreprise à s’adapter.


3. Ouvrez et gérez l’espace de conversation

Une fois que des informations vérifiées et fiables seront diffusées et disponibles, alors il sera temps d’ouvrir la conversation.

Car l’entreprise est concernée au premier chef par la crise sanitaire, par la problématique de la vaccination et toutes les questions associées. Considérer que ces discussions doivent avoir lieu en dehors de l’entreprise est la meilleure façon pour que vos équipes se voient influencées par des informations non vérifiées, non fiables et que le message soit ensuite diffusé en interne!


Au sein de vos équipes, vous avez très certainement des pro-vaccins, des anti-vaccins et une majorité qui ne sait pas, ne s’intéresse pas…

La conversation ne sera pas forcément facile, mais le rôle du leader n’est-il pas de prendre des décisions difficiles dans les moments clés?


L’objectif sera de créer un espace bien délimité (avec donc des règles claires pour engager la conversation), dans lequel il sera bien établi que chacun peut s’exprimer mais que cela n’est pas obligatoire et que le but de ces conversations est d’assurer un dialogue pour comprendre les points de vue des uns et des autres et mettre en place une stratégie qui tiendra compte des inquiétudes, peurs, espoirs et attentes des équipes.


Comment procéder:

  1. Définissez le ou les moments pendant lesquels vous réaliserez cette conversation. Faites en sorte que cela se fasse de façon intentionnelle et organisée pour garder le contrôle sur la façon dont la conversation se déroule

  2. Etablissez en préalable les règles de cette conversation (comme évoqué dans le paragraphe ci-avant). N’hésitez pas à consulter les représentants du personnel pour échanger avec eux sur les règles. Une règle cardinale sera que toute information, tout argument, devra être supporté par des éléments factuels clairs et vérifiées. Il ne s’agit pas d’un débat d’opinion mais bien d’une conversation pour comprendre la perspective des uns et des autres.

  3. Participez à la conversation. Votre engagement est important car il démontrera votre volonté d’écouter et de prendre en compte les avis, inquiétudes et attentes du personnel.

  4. Sortez des cadres habituels: ce genre de conversation peut être difficile à organiser si coordonnées dans un cadre trop strict, trop formel. N'hésitez pas à sortir des sentiers battus et à en faire un événement positif, créatif...

N’hésitez pas à faire intervenir des facilitateurs neutres si besoin pour gérer la conversation.

L’important est de bien comprendre la position de vos équipes pour anticiper les éventuelles problématiques, résistances et planifier votre stratégie en conséquence.

4. Coordonnez et lancez votre stratégie

Grâce aux informations régulièrement obtenues et aux conversations réalisées en interne vous pouvez:

  • Anticipez la friction

  • Planifiez la reprise à un rythme gérable

Une fois que vous aurez un meilleur aperçu de la situation en interne et en externe, vous allez pouvoir prévoir votre stratégie dans le cadre de l’arrivée du vaccin et d’identifier:

  • Le temps qu’il vous faudra pour atteindre, au sein de votre entreprise, un pourcentage suffisant de salariés protégés pour éviter une diffusion rapide du virus en interne,

  • Le temps pendant lequel vous aurez à maintenir des gestes barrières, des restrictions de capacité et donc l’investissement nécessaire en matière d’équipement de protection, les possibles arrêts maladies, réductions de personnel…

  • La période pendant laquelle l’économie risque de fonctionner au ralenti qui définira donc vos plans d’investissement, de recrutement…

Ceci étant fait, n’hésitez pas à collaborer avec les différentes institutions publiques qui vous aideront à trouver les outils pour intégrer la campagne de vaccination dans le quotidien de l’entreprise, pour d’éventuelles campagnes de sensibilisation…

L’objectif est d’apporter un maximum de clarté pour prendre les meilleures décisions, maintenir la cohésion et la confiance en interne et garantir l’engagement des employés.


5. Engagez-vous

Si les 4 premières étapes concernent avant tout l’entreprise, je disais en début d’article que les entreprises ont un rôle social majeur à jouer, surtout en temps de crises comme celle que nous traversons actuellement.

La défiance importante qui existe dans nos sociétés a été fortement révélée par la pandémie. Or cela a un effet majeur sur nos sociétés et sur nos entreprises: conflits interpersonnels, manque d’engagement sur des projets collectifs, manque d’investissement, repli individualiste… autant de facteurs qui peuvent conduire à un délitement du lien social.

Or les entreprises ne peuvent pas fonctionner efficacement dans des sociétés en conflits. Il est donc fondamental pour les entreprises de s’engager dans les débats de société actuels.

Comme le mentionne l’éditorialiste au New York Times, Andrew Ross Sorkin: “Il est compréhensible que les dirigeants soient anxieux de courtiser une controverse potentielle, mais le leadership consiste à prendre des décisions difficiles lorsque les enjeux sont élevés. Recommander simplement aux gens de se faire vacciner peut ne pas suffire.

Il semble incohérent pour les entreprises de solliciter des fonds pour le sauvetage de l’économie (…) et ne pas en même temps soutenir fermement les mandats de vaccination.


Pour toutes les entreprises prêchant la responsabilité sociale - certaines dépensent des milliards de dollars pour aider à prévenir le changement climatique, par exemple pour éviter la mort et la destruction dans les années à venir - la tragédie humaine immédiate de la pandémie, dans laquelle plus d'un million de personnes sont décédées, est un argument puissant pour l'action.

En vérité, les entreprises n'ont peut-être pas encore à déclarer publiquement leurs projets. Après tout, la plupart des gens n’auront pas accès au vaccin pendant plusieurs mois. Mais ce serait un mauvais service pour le monde des affaires de ne pas utiliser son énorme pouvoir et son influence pour protéger la santé des travailleurs, des clients et société.


Les entreprises se doivent, et encore plus aujourd’hui, d’être alignées avec leurs valeurs morales et pas uniquement économiques. Si vous pensez que la société doit se sortir une fois pour toute de la pandémie, si vous pensez que le coût humain est déjà trop important, si vous pensez qu’il est possible de sortir de cette crise pour avancer ensuite ensemble plus efficacement, alors votre entreprise doit devenir un acteur du changement en s’inscrivant clairement pour la science, pour la confiance envers les fondamentaux de nos sociétés et contre la désinformation, l’individualisme et le manque de responsabilité de certains individus.

Il en va de l’avenir de nos communautés mais aussi, plus prosaïquement, de la capacité de développement de nos entreprises sur le long terme.


Pour plus d'informations sur notre capacité à vous accompagner dans votre stratégie: contact@pacificventury.com


  • Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • YouTube Social  Icon

© 2020 by Pacific Ventury. Proudly created with Wix.com